Recherche avancée
visiter
7085
Date de mise à jour: 2013/03/05
Condensé de la question
Quelle est la philosophie de l’existence des créatures invisibles ?
Question
Apportez un peu d’explications sur la philosophie de l’existence des créatures invisibles et si possible présentez un site ou un livre à ce sujet.
Résumé de la réponse
Le monde invisible est l’opposé du monde visible ou le monde de la matière. Et étant donné que la matière et la présence a des niveaux tels que :
1 – Présence dans un lieu
2 – Présence auprès des organes sensibles.
3 – Présence dans l’esprit et la connaissance.
4 – Présence par rapport à la connaissance et la clairvoyance.
Et dans chacun de ces niveaux, on a un niveau de l’invisible. Si les créatures invisibles ici correspondent aux substances intelligibles et abstraites, nous devons dire qu’il existe plusieurs raisons qui expliquent l’existence de telle créature, par exemple :
La création d’un tel monde repose sur le caractère infini de la perfection divine car Dieu renferme toutes les perfections et la manifestation de l’être qui détient la perfection (les êtres invisibles et le monde invisible) constituent en soi aussi l’un des aspects de la perfection. Raison pour laquelle la perfection d’un tel monde est une nécessité de la part de Dieu. En plus, du fait que les créatures se trouvent dans la succession des causes actives dans ce monde.
 
Réponse détaillée
Pour mieux comprendre cette question, il faut élucider un certain nombre de points
A – Dans la définition de l’invisible, on dit parfois :
1 – L’invisible est la chose qu’on ne saurait percevoir avec les sens tel que Dieu exalté soit t-il, les versets supérieurs, la révélation et tout ce qui est dissimulé au sens[1].
2 – l’invisible rime avec dissimulation, cachette c’est-à-dire toute chose qui est dissimulé à nos yeux ou dissimulé par rapport à notre monde[2]
3 – Certains philosophes disent : « …on dit qu’une chose qu’elle est invisible lorsqu’elle n’est pas palpable ou qu’on ne saurait désigner »[3]
4 – Dans certaines définitions, il est écrit : « le monde invisible est le monde des substances intelligibles parmi les choses abstraites.[4]
On peut résumer ceci en ces termes : « le monde invisible est le contraire du monde visible. Dans ce sens que les choses sont visibles et présentes selon des niveaux :
1 – La présence spatiale La présence par rapport aux sens.
2 – La présence dans l’esprit et la pensée.
3 – La présence dans la connaissance et l’illumination et dans chacun de ces niveaux, on trouve l’invisible.
1 - Invisible spatiale
Un peu comme ce que le coran dit dans le récit de Youssouf (as) : «ne tuez pas Youssouf, cachez le dans le coin d’un puits »[5]
2 - Invisible par rapport au sens
Au sujet du récit de Souleymane (as), le coran dit : «Il dit : «pourquoi je ne vois pas la huppe (hout hout) » ou alors il fait partie des choses invisibles ? »[6]
La dissimulation d’Hout hout ici et dans ce verset signifie être invisible par rapport aux sens.
3 – Être invisible dans l’esprit et la pensée
Le coran dit ceci au sujet de ce niveau d’existence : «un groupe dira : «ils étaient trois et le quatrième était leur chien. Et un autre groupe dit : « ils étaient cinq et le sixième était leur chien » tout ça sont des propos infondés. Un autre groupe dit : «ils étaient sept et le huitième était leur chien » dit : « mon Dieu connait mieux leur nombre » en dehors d’un petit groupe, beaucoup d’entre eux ne connaissaient pas. Donc ne parle pas à leur sujet sans argument et que personne ne pose des questions sur eux. »[7]
4 - Invisible par rapport à la connaissance et la clairvoyance.[8]
Le coran dit par rapport à ces niveaux de l’invisible :
Il connait l’invisible et on ne saurait lui présenter le caractère invisible de la moindre chose.
5 – Invisible, mais pas par rapport à la connaissance de Dieu
Dieu connait tout ce qui est invisible du moment où il sa connaissance est infinie. Il connait des choses que nul autre ne connait. Le coran dit au sujet de ces niveaux d’invisibilité :
Il a avec lui les clés de l’invisible, et en dehors de lui, nul ne le sait. Il connait ce qu’il y a sur terre et dans les mers et aucune feuille ne tombe (d’un arbre) et sans qu’il ne soit au courant »[9]
On peut donc dire que le monde de l’invisible a des niveaux. Quelque chose peut être dissimulée à quelqu’un, pourtant, c’est une chose que quelqu’un d’autre voit. La relativité de l’invisibilité dépend de la différence des personnes et aussi la capacité à être présent. Quelqu’un peut être capable de se présenter dans le monde spirituel et que ce monde soit quelque chose qu’il voit. En d’autres termes, le monde invisible pour une telle personne n’est plus un secret. Cependant, ce même monde spirituel pour quelqu’un d’autre est inaccessible et il ne voit pas. Alors, pour une telle personne, le monde spirituel est quelque chose d’invisible. C’est pour cette que nous ne sauront définir l’invisible selon l’état des personnes. Mais, nous la définissons de manière générale. De toutes les manières, si vous entendez par créature du monde invisible, ces substances intelligibles abstraites, nous disons au sujet de telles créatures qu’il existe beaucoup d’arguments qui justifient la nécessité de leur existence. Et ici, nous apportons quelques arguments.
1 – Raisonnement logique au sujet de la nécessité de l’existence du monde invisible
Dieu exalté soit t-il détient toutes les perfections et c’est une nécessité pour une créature qui détient la perfection de la manifester en créant autre chose.
Il convient d’évoquer ce point afin de mieux retenir ce raisonnement :
Il a été prouvé que Dieu est un être qui se suffit absolument, ce qui implique qu’il détient en lui toutes les perfections, ne pas accepter un tel fait implique automatiquement que Dieu soit dépourvu de certaines imperfections. Et du moment où il est dépourvu de cette imperfection, il est dépendant et par conséquent on ne saurait le considérer comme Dieu.
On dit également que tout ce qui est possible pour lui en tant que possibilité générale est quelque chose qui s’avère nécessaire auprès de lui cela veut dire que Dieu est un être qui possède tous les niveaux de perfection et tout niveau de perfection qu’on peut supposer que le niveau de perfection qu’on peut supposer à son sujet existe absolument. Par conséquent, toutes les nouvelles perfections supposées sont possible en ce qui le concerne[10]
Deuxième point : le monde invisible a des perfections qu’on ne peut trouver dans le monde de la matière.
Mis à part les limites, les marges et les divergences de définitions, ce monde a des particularités qui font en sorte qu’il prédomine sur le monde de la matière. En guise d’exemple, nous avons :
« Le monde invisible n’a rien de matériel. Raison pour laquelle les choses qui existent dans le monde abstrait sont effectives, immuables, bien au-delà du temps, et des lieux. C’est un monde où toutes les vérités sont présentes et il n’y a pas d’évolution là bas. Contrairement au monde de la matière qui est en perpétuel changement, le monde de la matière n’est pas quelque chose qu’on peut apprivoiser. Car à tout instant, les choses qui s’y trouvent changent de figure, ils sont dépourvus de futur, de passé. Le monde invisible est dépourvu de passé et d’avenir contrairement au monde de la matière qui en plus est voué à la disparition[11]
2 – La matière est quelque chose qu’on trouve dans un lieu, dans un temps et qui se présente sous trois dimensions. Or les choses immatérielles ne connaissent ni les lieux, ni le temps, encore moins de forme. Ils existent à tout moment et à toute époque. C’est ce qui fait en sorte qu’il soit au dessus du monde de la matière caractérisée par les contradictions, les irrégularités et les limites[12]
3 – La matière est quelque chose qu’on peut désigner par un sens, cela a aune forme, la couleur dissécable, composée et pleines de variétés et cette multiplicité limitée s’ajoute au monde de la matière. Or en ce qui concerne les matériels, il n’y a pas de limite et les êtres du monde invisible sont illimités et c’est un côté important qui le distingue et qui montre qu’il est plus fort que le monde de la matière et dotée de plus de perfection que celle-ci.  Certes pour comprendre la réalité du monde invisible, il faut beaucoup d’efforts, beaucoup de prière, et beaucoup de concentration par rapport à la source d’existence et la maitrise de plusieurs sciences différentes. Et avec tout cela, on aura qu’un aspect infime et lointain de la compréhension du monde invisible en tout terme, on aura que le parfum du monde de l’invisible à partir de cet instant[13]
Troisième point : « La manifestation et la réalisation de la perfection est en soi la perfection elle-même et cela s’ajoute sur d’autres perfections ».
Il a été prouvé que la manifestation de l’existence du détenteur de la perfection est également une forme de perfection et nous avons dit : « tout ce qui est possible en tant contingence générale est obligatoire auprès de Dieu. Raison pour laquelle, la création d’un tel monde (les êtres invisibles et le monde invisible) par Dieu est une nécessité. C’est-à-dire ne pas créer un tel monde est synonyme de manque de perfection parmi les perfections et cela ne concorde pas avec les caractéristiques infinies et éternelles de Dieu.
Par rapport à ce qui a été dit, on peut retenir ceci : « le monde matériel jouit des perfections et des particularités que ce monde c’est-à-dire le monde de la matière ne possède pas. C’est ce qui rend indispensable la création du monde immatériel et cela traduit la perfection absolue (il est clair que cette nécessité découle de l’essence parfaite absolue et non de l’essence imposée) car la manifestation de l’infinité de la perfection de Dieu passe par la démonstration de toutes ces perfections. Que ce soit les perfections qu’on voit dans les êtres immatérielles ou les perceptions qu’on remarque sur le monde de la matière.
2 – Le monde immatériel est la cause phénoménale et le moyen de providence divine pour ce monde
Il a été démontré dans la théosophie que le monde immatériel est la cause phénoménale et le moyen et la source  de providence divine pour ce monde. Et sans cela, il est possible pour ce monde de se concrétiser extérieurement[14]
Certes, tous ces points dépendent de la manière de concevoir de Dieu en dehors de ce monde. Mais, si nous considérons Dieu comme une force abstraite ou occulte et si nous disons qu’il est l’invisible ou alors le plus invisible des invisibles[15], il ne restera plus de place pour les questions car son essence est dissimulée à toutes les créatures. En effet, sans lui, tout l’univers serait détruit.
3 – La preuve de la connaissance esthétique du caractère occulte des créatures du monde invisible.
Etre caché et se manifester s’ajoute à la beauté :
Etant donné que l’une des caractéristiques esthétiques ou l’une des caractéristiques de la beauté du monde de la matière est que certaines de ces choses sont cachées et certaines visibles, et que beaucoup peuvent être ressenties au cas où ils ne sont pas cachés et en cas de manifestation dans la beauté et la perfection du monde matériel, cela n’engendre aucune imperfection (par exemple, si toutes les parties du corps humains étaient présentes, le visage de l’homme allait paraitre clair et difficile à supporter et toutes ses autres beautés apparentes auront disparues. Or si la raison pour laquelle le fait que l’appareil circulatoire respiratoire de l’homme soit dissimulé, il en fait quelque chose de bien et c’est qu’il se présente sous cette forme. Leur perfection est dans le fait qu’ils sont cachés. Et au cas où ils se manifestent, ils porteront préjudice à la perfection. Certes le fait que cela soit caché n’est qu’un exemple, autrement dit, à l’intérieur de l’homme, l’invisible au sens particulier du terme ne compte pas. De même, dans le monde de la création, il existe des créatures dont l’existence est nécessaire. Mais, la manière dont il se présente. Cependant ce n’est pas possible qu’il se manifeste ou alors leur perfection dépend du fait qu’il reste caché.
De manière résumée, on peut dire qu’une partie de la philosophie de l’existence des créatures invisibles se présente comme suit :
1 – Ces êtres invisibles traduisent la perfection divine absolue.
2 – C’est nécessaire qu’ils soient des intermédiaires pour se concrétiser dans le monde de la matière.
3 – Le fait que certaines créatures soient dissimulées constitue une expression de beauté et cela ajoute quelque chose à la beauté.
 

[1] - Tafsir Al Mizane, Sayyed Mohammad Hossein Tabataba’I, traduction de Sayyed Mohammad Baqir Moussawi Hamdani, vol 1, page 73, les éditions Jamiat ul Moudarissine Hawzat ul Ilmiya fi Qom, 5ème impression, 1374 hégire solaire.
[2] - Il est écris dans le coran : « je sais ce qui est caché dans les cieux et sur terre.
[3] - Dictionnaire Technique, une œuvre de Sheikh Ashrak, page 271, l’expression Gheib…page 271.
[4] - Foussousoul Hikam et son commentaire, page 71.
[5] - Sourate Youssouf: 10.
[6] - Sourate Nahl: 20.
[7] - Sourate Kahf: 20.
[8] - Sourate Djinn.
[9] - Sourate An’am : 59.
[10] - Traduction Tafsir Mizane, vol 17, page 580.
[11] - Commentaire Foussousoul Hikam, le texte, page 174, page 208, 126 et aussi page 130
[12] - Commentaire Foussousoul Hikam, le texte, page 276.
[13] - Hikmat ul Moutahaliya fil Asfar ul Adliyat ul Arba, vol 4, page 227 et aussi page 226.
[14] - Foussousoul Hikam, page 231 ; Hikmat ul Moutahaliya, vol 6, page 99, chapitre 8 ; page 82 ; Foussousoul Hikam wouo Charouhou, commentaire, page 126.
[15] - (Termes gnostiques ; Dictionnaire des termes islamiques, vol 2, page 740 et également page 1282)
(- Tournure Gnostiques), Les psychologie de Sharh Nimatoullah, page
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire