Recherche avancée
visiter
1964
Date de mise à jour: 2012/06/19
Condensé de la question
Je suis constamment confronté aux problèmes et aux difficultés dans ma vie. Existe-t-il une solution pour moi ?
Question
J’ai subi des pertes avec un travail que j’ai commencé avant. Les membres de ma famille sont constamment malades. Je suis le seul membre de la famille qui travaille et les responsabilités incombent à moi seul. S’il vous plait présentez-moi une solution.
Résumé de la réponse

Les gens sont constamment l'objet de diverses épreuves de la part de Dieu et seul ceux qui sort tous tête haute de ces épreuves triomphent. Ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu et habituez vous aux invocations et demandez à Dieu de vous accorder de quoi subvenir à vos besoins et de résoudre vos problèmes. Faites des efforts pour améliorer votre situation et quelle que soit la situation, sachez qu'avec la patience et la satisfaction, vous recevrez une bonne récompense de la part de Dieu.

 

Réponse détaillée

Tout croyant qui a foi au jour du jugement et la vie éternelle ne cherche pas son bonheur et son bien être seulement dans la vie ici bas. Même comme il n'y a pas de problème à demander le bonheur et le bien être ici bas. Et comme le dit l'imam Sadiq (as), les biens et les enfants sont utiles pour ce monde. Et les bonnes œuvres ont plus de valeur pour le jour dernier. Mais, Dieu donne rarement les deux à quelqu'un en même temps »[1]

Selon ce qui ressort de ses propos encore, la vie ici bas à tout l'air d'une prison pour un croyant. Alors, peut-on s'attendre à couler du bon temps dans une prison.[2] Comme le dit l'imam Hassan Mojtaba (as) les croyants qui en apparence était riche et nageait dans l'opulence se considérait comme s'ils étaient en prison lorsqu'ils pensaient aux promesses de Dieu dans la vie de l'au-delà et qu'ils comparaient avec les biens limités et futiles dans ce monde.[3] Ainsi, dans un premier temps, pensez à votre vie dans l'au-delà ensuite demander à Dieu de nous faciliter la vie ici bas. En même temps, vous devrez éloignez de vous cette idée que si Dieu donne les moyens à quelqu'un et l'éloigne des difficultés que les maladies et les ennuies, cela signifie qu'il aime beaucoup. Au contraire, nous devons avoir la certitude que Dieu veut mieux quiconque le bien être de son serviteur croyant et toute décision qu'il prend sur lui va dan le sens de qui est le bien.

L'imam Sadiq (as) dit : « Je m'étonne du serviteur croyant car quel que soit Dieu décide pour lui. Cela finit bien pour lui. Si Dieu décide de le découper avec un ciseau c'est bien pour lui. Il (Le serviteur  croyant) trouvera ça bien et s'il décide de lui donner l'Est et l'Ouest du monde. Cela se soldera à son avantage. »[4]

Nous remarquons même cette différence au niveau des prophètes si bien que les prophètes tels que Souleymane (as), régnaient sur un vaste territoire. Il était même le maitre des Djinns, des humains, des oiseux, et les djinns, les humains, les oiseaux étaient à son service.[5] Les vents étaient à sa disposition et il se rendait où il voulait dès qu'il le voulait.[6] D'un autre côté, nous avons d'autres prophètes comme Ayoub (as) qui a mené une vie dans les difficultés et différentes épreuves.[7] Cela ne veut pas dire que Dieu a préféré Souleymane à Ayoub non, cela signifie que chacun de ces serviteurs a été éprouvé d'une manière différente. En gardant cela à l'esprit et aussi en réalisant que le croyant a une place particulière auprès de Dieu à laquelle on ne peut y accéder que si on perd des biens ou si on est victime des problèmes physiques.[8] Et aussi en réalisant cet élément que plus la vie est tapis de difficultés plus Dieu prévoit autant de récompenses face à cela. Et que c'est quand Dieu aime son serviteur qu'il le soumet à des grandes épreuves[9], supporter toutes ces difficultés deviendront facile.

Par rapport à tout ce que nous avons expliqué, cela ne veut pas dire qu'on doit se contenter d'endurer les difficultés des épreuves de Dieu sans le prier d'améliorer la situation de notre vie ici bas. Supporter les difficultés ont leur récompense à part et faire des invocations permet d'éteindre également ces difficultés et cela a ses récompenses à part. Ainsi, nous avons des recommandations de la part des imams sur la manière qu'il faut procéder pour écarter les problèmes et les difficultés. Nous vous les proposons et nous espérons qu'en plus des récompenses dans la vie de l'au-delà, cela pourra résoudre vos attentes et vos problèmes ici bas :

1 – Faire l'aumône même si c'est avec quelque chose de très peu, contribuera à attirer la miséricorde divine. L'imam Sadiq (as) dit en effet : « guérissez vos malades avec l'aumône et éloignez de vous les calamités grâce aux invocations et demandez les biens et les richesses à travers la charité »[10]

En quelque sorte, faire l'aumône est une forme de négoce avec Dieu. A cet effet, l'imam Sadiq (as) recommandait à son fils de faire aumône d'un tel montant et répondant à son fils qui disait : « Si je donne cette somme en aumône, il ne me restera plus rien », Dieu nous donne quelque chose en échange de cela car l'aumône est la clé de la richesse »[11]

2 – Le repenti fait également partie des choses qui engendre la bénédiction dans la vie. Nos imams se basaient sur les versets coraniques[12] pour dire que le repenti augmente la richesse, les enfants et les biens aussi bien ici bas que dans l'au-delà.[13]

3 – Il existe dans les ouvrages de traditions islamiques plein de traditions et d'invocations pour demander la richesse à Dieu.[14] Et accompagné aux efforts que nous fournissons, ces invocations peuvent nous aider à améliorer notre situation. Par exemple, nous pouvons constamment répéter cette phrase « lah hawla wouo la kouwata illah billah » c'est une formule recommandée pour chasser l'extrême pauvreté.[15]

 4 - Ne pas désespérer : « Le désespoir face à la miséricorde divine constitue l'un des grands péchés »[16]. Donc même si on est victime de la misère, de la maladie comme Ayoub (as) qui avait perdu ses biens et ses enfants ou alors des problèmes qu'avait connu Yakoub en passant des années d'endurance, nous en devons pas nous détourner de Dieu et perdre espoir, car après la pluie vient le beau temps .[17]il n'y a pas de doute que la pauvreté et bien d'autres problèmes de la vie laissent des répercussions sur l'homme et c'est tout à fait naturel et cela n'a aucune contradiction avec la satisf        action et le contentement par rapport au décret de Dieu. Yakoub avait fini par attraper la cécité à cause de l'excès d'affliction. Mais il n'a jamais désespérer de la miséricorde divine.

5 – Les efforts et la persistance : « Pleins de chiites étaient ensevelis dans une situation d'extrême galère : «  sa situation s'empirait de jours en jours. Lorsque l'imam Sadiq (as) constat cela, il lui dit : « va et choisi une place pour toi au marché, étales y une natte et mets une assiette bleue à côté de toi. Il faut être constamment présent là où il y a un peu de travail. Après avoir appliqué les recommandations de l'imam, la situation financière de ce monsieur s'améliora »[18] Nous savons bien que les recommandations que l'imam avait données à ce monsieur lui étaient réservées et nous ne devons nous imaginer que toutes les personnes doivent appliquer  les mêmes recommandations. Mais ce qu'on peut retenir à partir de ces recommandations de l'imam est en même temps que nous demandons à Dieu de nous donner la richesse, nous devons également fournir des efforts et travailler sans monter aucun signe de faiblesse et de négligence.

6 – Observer la modération dans les dépenses peut apporter des bénédictions dans la vie de l'homme. Car nous vivons malheureusement les cas où des gens qui en plus des petits revenus qu'ils ont, font des dépenses incompatibles avec leur pouvoir d'achat et sans ce genre de dépense, il peut aussi continuer à vivre.

Il ressort dans les hadiths qu'il y a quatre groupes de personnes dont les invocations ne seront pas exaucées. Deux groupes sont ceux qui assis chez eux sans fournir aucun effort et demande à Dieu de les enrichir et l'autre groupe est constitué des gens qui avaient des biens et qui les ont dilapidés et puis reviennent vers Dieu pour demander de les enrichir. Dieu leur dit alors : « Ne vous ai-je pas exhorté à la modération  dans votre vie ? Et dan le hadith, même les gens qui faisaient les prêts sans pouvoir garder les documents sont également considérés parmi ces personnes.[19]

7 – Faire du bien aux autres plus particulièrement au père et à la mère aussi bien quand ils sont en vie ou  après leur mort. Cela augmente la richesse.[20] Il existe bien d'autres cas dans les hadiths qui augmentent les richesses comme par exemple répéter ensemble l'appel à la prière lorsqu'on entend le muezzin faire l'appel à la prière,[21] Couper les ongles, boire et laver la tête avec la rose trémière,[22] s'arranger, se parfumer et  garder propre l'endroit où on vit[23], entretenir des bonnes relations avec les voisins[24], rendre visite sur la tombe de l'imam du Hossein (as)[25][26].

 

[1] - Behar ul anouar, Mohammad Baqir Majelisi, vol 67, page 225, Mo'assassa al Wafa Beyrouth, 1404 hégire luanire.

[2] - id, vol 65, page 221 hadith 11.

[3] - id, vol 43, page 346.

[4] - Wasa'il ul shia, Mohammad ibn Hassan Horr Amili, vol 3, page 250, hadith 3544, Mo'assassa Ahl-ul-bayt, Qom, 1409 hégire lunaire.

[5] - Sourate Naml : 17.

[6] - Sourate Saba: 12.

[7] - Sourate Anbiya: 83.

[8] - Wasa'il' ul shia, vol 3, page 262, hadith 3587.

[9] - Id, vol 3, page 252, hadith 3553.

[10] - Id, vol 9, page 375, hadith 12276.

[11] - id, vol 9, page 369, hadith 12260.

[12] - Sourate Nour : 10 et 11.

[13] - Behar ul anouar, vol 88, page 336, hadith 20, vol 92, 293.

[14] - En guise d'exemple, Behar ul anouar, vol 92, page 293, chapitre 11 (les invocations qui augmentent la richesse)

[15] - Wasa'il ul Shia, vol 7, page 218, hadith 9159.

[16] - Sourate Youssouf : 87.

[17] - Sourate Inchira : 5 à 6.

[18] - Wasa' il ul Shia, vol 17, page 56, hadith 21966.

[19] - Id, vol 7, hadith 8908.

[20] - Id, vol 18, page 371, hadith 23874.

[21] - Vol 1, page 314, hadith 828.

[22] - Id, vol 2, page 60, hadith 1480.

[23] - Id, vol 5, page 7, hadith 5746.

[24] - id, vol 12, page 123, hadith 15831.

[25] - Id, vol 14, page 413, hadith 19483.

[26] - Id, vol 15, page 347, hadith 20704.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

  • Qui a écrit l’épitre Safir Semorg ? Que contient cette lettre ?
    935 GNOSE THÉORIQUE 2012/07/22
    Shahabou dine Yaya ibn Habsh ibn Amirak Abou Foutouh Souhrevardi connu sous le patronyme de «Sheikhoul Ishrâq» est l’auteur d’épitre de Safir Semorg. Le titre persan de l’œuvre est «Safir Semorg». Safir renvoie à tout chant, cri symphonique prolongé, doux sans aucun mot sortant des deux lèvres.[i] Semorg est l’oiseau ...
  • Une femme peut-elle sans l’autorisation de son mari entretenir des relations étendues avec les autres sur Internet ?
    966 DROIT ET DISPOSITIONS DE LOI ISLAMIQUE 2012/04/10
    les réponses que nous avons obtenues des bureaux des guides à ce sujet se présentent comme suit: 1- Bureau de l’Ayatollah Khamenei: si cette relation n’implique pas l’utilisation des biens du mari, elle n’a pas besoin d’autorisation. Mais il faut retenir que les relations avec les Non-Mahram qui généralement tournent à ...
  • Pourquoi, la prière est la clé du paradis ?
    1540 ÉTHIQUE THÉORIQUE 2012/03/05
    L’objectif de la création de l’homme est la servitude envers Dieu ainsi que la connaissance de Très-Haut. C’est grâce à l’adoration de Dieu que l’homme atteint la perfection et se rapproche de la cour divine. La prière est la meilleure forme d’expression de soumission et de servitude envers Dieu, le ...
  • Existera-t-il la mort dans le paradis et l’enfer ?
    1351 THÉOLOGIE ISLAMIQUE MODERNE 2011/01/04
    les versets, les hadiths et les argumentations rationnelles s’accordent, unanimement,  sur le fait que lorsque les gens entreront dans le paradis ou dans l’enfer, il n’y existera plus la mort. Le noble coran décrit, d’une part, le jour de la résurrection comme le jour de l’éternité et juge, d’autre part, éternels, ...
  • Exposer l’importance du hadith de Kisaa.
    1114 ÉTUDE FORMELLE DU HADITH 2012/01/16
    Le saint de Kisaa qui figure dans les livres de hadiths et Mafatih ul Jinan de Sheikh Abbas Qomi présente une importance en deux aspects. L’un sur la question de l’imamat et la wilaya l’autre sur l’infaillibilité. L’imamat et la wilaya des Ahl-ul-bayt (as) sont établie à l’aide des hadiths. ...
  • Comment l’islam concilie-t-elle l’incompatibilité entre la science et la religion?
    1837 THÉOLOGIE ISLAMIQUE MODERNE 2010/05/10
    L’incompatibilité entre la religion et la science est un débat introduit dans le cadre christianisme. Pour résoudre ce problème, l’Islam doit tenir en compte certains paramètres.1- Dans l’étude des saintes écritures ; il faut tenir compte des exceptions ( des arguments qui apportent certaines précisions pour lever l’équivoque sur une généralité ...
  • Quelle est la philosophie du désert et du Kévir ?
    934 THÉOLOGIE ISLAMIQUE ANCIENNE 2012/07/07
    Toutes les choses que Dieu a créées, que ce soit le ciel, la terre, les montagnes, les mers, les forets, et les déserts, reposent sur des motifs, des intérêts et des avantages. Leur création fut juste et il n’y ait lieu aucune invalidité dedans, 1[1], mais le genre humain est ...
  • Pourquoi est-ce qu’on n’exécute pas la sentence qui consiste à couper la main d’un voleur en Iran ?
    3831 PHILOSOPHIE DU DROIT ET DISPOSITIONS DE LOI ISLAMIQUE 2012/05/05
    Comme vous l’avez souligné dans la question, il est obligatoire selon le coran et les hadiths de couper la main aux voleurs du moment où les conditions de cette sentence sont réunies. Toutefois, il faut dire qu’en ce qui concerne l’exécution de cette à l’époque de l’occultation de l’imam du ...
  • Comment peut-on répondre aux questions enfants au sujet de Dieu?
    1428 THÉOLOGIE ISLAMIQUE ANCIENNE 2011/03/06
    D'abord, il ne faut pas se dérober des questions que pourrait poser un enfant. Au contraire, il faudra tenter d'apporter des réponses simples, justes et concrètes. En utilisant, une argumentation ordonnée, simple et des phrases adéquates, en expliquant les attributs du Très Haut, comme Sa science, Sa puissance, Sa clémence, ...
  • je voulais demander la position de l’islam au sujet des jeux avec le pigeon ?
    967 DROIT ET DISPOSITIONS DE LOI ISLAMIQUE 2012/04/10
    Cet acte en soi ne présente aucun problème du point de vue islamique. Mais étant donné qu’habituellement cela dérange les autres et les voisins et que les gens qui se lancent dans ce genre de chose sont considérés dans certaines régions comme des gens indifférents, on peut dire que des ...

populaire

Liens