Recherche avancée
visiter
6092
Date de mise à jour: 2011/12/31
Condensé de la question
comment le voile islamique a été instauré en Iran ?
Question
Présentez les phases par lesquelles le voile a été instauré dans l’islam. L’obligation du voile en islam s’est faite progressivement ou de manière formelle et absolue ? Les femmes du prophète (ç) ont-elles joué un rôle à cet effet ?
Résumé de la réponse

 Avant l’islam, les femmes n’avaient pas un accoutrement convenable pour se présenter en public ? C’est après l’appel de l’islam que cette question a été traitée. Les dispositions et les limites du voile apparaissent dans les sourates Ahzab et Nour. Les recommandations concernant les femmes dans les versets de la Sourate Nour sont :

1- Éviter de parler de manière à charmer.

2- Ne pas sortir de la maison n’importe comment, comme à l’époque qui précède l’islam.

3- Se vêtir entièrement avant de sortir de la maison.

Les dispositions relatives aux femmes dans les versets de la Sourate Nour :

a- On leur demande de baisser leurs yeux (et éviter de regarder avec convoitise).

b- De préserver leur intimité.

c- Ne pas laisser apparaitre leurs corps sauf ce qui peut être visible.

d- Faire tomber les bords de leurs foulards sur leurs poitrines (afin de couvrir leurs cous et leurs poitrines).

e- Elles peuvent montrer leurs corps uniquement à leurs époux, pères etc.…

f- Ne pas adopter une démarche qui fera bouger le corps (en évitant de frapper les pieds pour laisser entendre le bruit des parures qu’elles ont aux pieds)

g- les femmes trop vieilles qui n’espèrent plus se marier peuvent ne pas couvrir totalement pourvue qu’elles ne laissent pas apparaitre les parures…

Donc l’instauration du voile dans l’islam s’est faite progressivement et aucune ordonnance présentée dans les versets de la Sourate précédente n’a été abrogée ou annulée. Excepté un cas (les vieilles femmes âgées qui ont dépassés l’âge du mariage) en ce qui concerne la loi sur la manière de se vêtir.

Réponse détaillée

Plusieurs passages coraniques montrent qu’avant l’islam, les femmes n’avaient pas un accoutrement approprié pour se présenter en public. Peu de temps après son apparition, l’islam a sorti une loi très importante sur la question. Le coran expose cette loi dans les versets de 2 Sourates : dans la Sourate Ahzab d’abord révélée à la 4ème année hégire, et ensuite dans la Sourate Nour révélée dans la 7ème année de l’hégire.[1]

En plus de l’évocation du devoir des épouses du prophète (ç), en tant que les personnes les plus rapprochées, le voile est la manière de se vêtir en société apparaissent dans la Sourate Ahzab. Car en tant que proche, les actes se rattachent à ceux des femmes du prophète (ç) et d’autres femmes doivent prendre des exemples sur elles. Raison pour laquelle leurs actes et leurs comportements de l’islam et rompre avec les vieilles habitudes ou coutumes à l’époque du paganisme. Le coran leur recommande en ce qui concerne le Hijab, l’accoutrement et rapport avec les étrangers : « Ô femmes du prophète, vous n’êtes comme le commun des femmes si vous êtes pieuses, n’affichez nullement d’humiliation (et d’amabilité dans votre langage) de peur que quiconque ne vous convoitise à un mal dans le cœur. Parlez sur un ton qui convint, restez dans vos maisons, ne vous exhibez pas comme le faisaient les femmes à l’époque de l’ignorance. Accomplissez la prière, donnez l’aumône, obéissez à dieu et à son prophète (ç)… »[2] Dans un autre verset de la même Sourate il est écrit : « Ô prophète dit à tes femmes, à tes filles, et aux croyants de se couvrir de leurs voiles. C’est le meilleur moyen pour elles d’êtres reconnues et de n’être pas offensées. Dieu est celui qui pardonne et il est miséricordieux. »[3]

Voici les recommandations qui ressortent de ces versets :

1- Évitera de parler de manière à charmer.

2-Ne pas sortir de la maison n’importe comment comme à l’époque avant l’islam.

3-Accomplir la prière.

4- S’acquitter de la zakat.

5- obéir à Dieu et son prophète (ç).

6- Se couvrir convenablement afin qu’on les reconnaît et qu’elles ne soient pas offensées.

D’autres obligations et dispositions détaillées sur le Hijab apparaissent dans les versets de la sourate Nour : « dis aux croyantes de baisser leur regard (ne pas regarder avec volupté tous ce qui leurs illicite et pernicieux), de garder leur continence et de ne pas laisser apparaitre leurs parures sauf ce qui en apparait inévitablement, de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, et de ne laisser paraître leurs parures qu’à leurs mari (et elles peuvent ne pas cacher leurs parures à) leurs pères, leurs beaux pères, leurs fils, les fils de leurs mari, leurs frères, les fils de leurs frères, les fils de leurs sœurs, les femmes, leurs servantes, les domestiques mâles impuissants (dépourvus du désir sensuel), les garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes, et de ne pas frapper les pieds pour faire connaitre leurs parures. Croyants, revenez tous à dieu, peut être aurez – vous le bonheur et la félicité »[4]

Les circonstances de la révélation de ce verset exposent l’accoutrement avec l’obligation du voile. En effet, les femmes faisaient passer le flanc de leurs foulards derrière les oreilles et laissaient leurs cous nus. Les historiens confirment que les femmes de la péninsule arabe ne portaient pas des voiles convenables.[5] Dans un autre verset de la Sourate Nour, il est écrit : « Et quant aux femmes ménopausées qui n’espèrent plus le mariage, nul reproche à elles si elles laissent tomber leurs voiles sans pour autant essayer de se faire remarquer en battant leurs parures. Si elles observent la continence si mieux pour elles. Dieu entend tout et il est omniscient »[6]

Les recommandations qui se dégagent de ce verset sont :

a- Baisser les yeux et éviter de porter des regards séducteurs.

b- Préserver l’intimité.

c- Ne laisser apparaitre de leurs corps que ce qui peut être visible.

d- Faire tomber les flancs des voiles sur la poitrine.

e- Ne montrer leurs corps uniquement qu’à leurs époux, pères, leurs beaux pères, leurs fils, les fils de leurs maris, leurs frères, les fils de leurs frères, les fils de leurs sœurs, les femmes, leurs servantes, les domestiques mâles impuissants, les garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées de des femmes.

f- Ne pas adopter une démarche qui fera bouger leurs corps, en évitant de frapper les pieds et laisser entendre les bruits des parures qu’elles portent aux pieds.

g- Les femmes trop vieilles qui n’espèrent plus se marier peuvent ne pas se couvrir totalement, pourvu qu’elles ne fassent pas apparaitre les parures… (Donc l’instauration du voile dans l’islam s’est faite progressivement et aucune ordonnance présentée dans les versets de la sourate précédente n’a été abrogée ou annulée. Excepté un cas (les vieilles femmes qui ont dépassés l’âge du ma       riage) en ce qui concerne la manière se vêtir.

Plusieurs passages coraniques montrent qu’avant l’islam, les femmes n’avaient pas un accoutrement approprié pour se présenter en public. Peu de temps après son apparition, l’islam a sorti une loi très importante sur la question. Le coran expose cette loi dans les versets de 2 Sourates : dans la Sourate Ahzab d’abord révélée à la 4ème année hégire, et ensuite dans la Sourate Nour révélée dans la 7ème année de l’hégire.

En plus de l’évocation du devoir des épouses du prophète (ç), en tant que les personnes les plus rapprochées, le voile est la manière de se vêtir en société apparaissent dans la Sourate Ahzab. Car en tant que proche, les actes se rattachent à ceux des femmes du prophète (ç) et d’autres femmes doivent prendre des exemples sur elles. Raison pour laquelle leurs actes et leurs comportements de l’islam et rompre avec les vieilles habitudes ou coutumes à l’époque du paganisme.



[1]- Al mizane, Mohammad Hossein Tabataba’I, vol 20, page 376- 377, conseil des enseignants de Qom, Al Bourhane de Mohammad Zarkeshi, vol 1, page 251, Darul Fiqh Beyrouth, 1408 ; Al Itkane, Jalaloudine Souyouti, vol 1, page 41e et 43, Al Tamhid de Mohammad Mahdi fi marefat, vol 1, page 106et 107, les éditions Matba’a Mehr, Qom, 1396, hégire lunaire.

[2]- Sourate Ahzab : 32 et 33

[3] - Sourate Ahzab : 59

[4]- Sourate Nour : 31

[5]- Confer Al Moufassil fi Tarikh al arab de Jawad Ali, vol 4, page 617, Yaya Djabouri, Al Jahiliya, page 72, le même livre Mortadha Motanari, vol 19, page 385à 391

[6]- Sourate Nour : 60

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire