Recherche avancée
visiter
7592
Date de mise à jour: 2011/11/17
Condensé de la question
Qui est Souheyb Roumi? Avait-il de l'affection pour les Ahl-ul-bayt (as)? Avait-il reconnu l'imamat d'Ali Ibn Abou Talib (as) ?
Question
je voudrais avoir des informations sur Souheyb Roumi si possible. Avait-il de l'affection pour les Ahl-Ul-bayt? Reconnaissait-il l'imamat d'Ali ibn Abou Talib (as)?
Résumé de la réponse

Souheyb ibn Sanan est d'origine Irakienne et ressortissant d'une localité près de Mossoul. Son père et son oncle étaient les commandants de Khosrô dans la localité de Hâbla. Souheyb fut capturé par les Romains lors d'une des guerres entre Rome et l'empire Perse. Il fut transporté à Rome et c'est là qu'il a grandi. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est surnommé Souheyb Roumi (le romain). Il bégayait surtout. Il n'était ni arabe ni européen, des gens de la Kalb l'avait acheté aux Romains ainsi qu'un autre groupe de captifs. Il fut revendu à Abdoullah Joud'an. Celui-ci l'avait affranchi.[1]Souheyb et Ammar Yassir se sont islamisés après une trentaine de personnes. Un jour alors que le prophète (ç) était caché avec un groupe de musulmans dans la maison d'Arkam, Ammar attendait l'autorisation d'entrer devant la porte d'Arkam. C'est en ce moment que Souheyb arriva. Ammar lui demanda ce qu'il était venu faire là? Souheyb lui renvoya la question : "qu'est ce que tu es venu faire ici"?  Je suis venu voir le prophète (ç) afin d'entendre ses propos, répondit Ammar. Souheyb dit, moi aussi je suis venu pour la même chose. Ils entrèrent tous deux et le prophète (as) leur présenta l'islam et ils devinrent des musulmans.[2] Après le départ du prophète (ç) vers Médine, Souheyb aussi avait pris la même direction. Les mécréants Koreychites se lancèrent à ses trousses. Etant donné qu'il était très courageux, Souheyb retira une flèche qu'il plaça bien dans l'arc et dit : "vous tous, vous me connaissez et vous savez que je suis très adroit au tir à la flèche. Si vous ne me laissez pas tranquille j'utiliserai la dernière flèche de mon carquois et j'en viendrai à mon épée pour vous combattre. En plus je ne vous sers à rien je vous montrerai où se trouvent mes biens afin que vous vous en empariez et ensuite laissez-moi tranquille. Ils acceptèrent cet accord et ils revinrent Souheyb continua son chemin jusqu'à Quba où il retrouva le prophète (ç)".[3] Souheyb a participé à la bataille de Badr, Ouhoud Khandak et bien d'autres combats.[4] Il avait une considération particulière pour le deuxième Calife Oumar. Il est même écrit dans certains livres d'histoire que Souheyb s'était lamenté lorsque le 2ème Calife était couché après avoir reçu des coups de couteau. Après la mort d'Oumar il pria sur sa dépouille. Oumar avait également une considération particulière pour lui et lorsqu'il était couché sur son lit, il avait ordonné à Souheyb de guider les gens dans la prière. Il a dirigé la prière jusqu'à après la fin de la fameuse réunion consultative pour le choix du Calife.[5]

De toutes les manières, on n'a trouvé dans les sources de hadiths et les ouvrages d'histoire aucun élément indiquant que Souheyb reconnaissait l'imamat d'Ali Ibn Abou Talib (as), ou qu'il avait une quelconque relation avec les Ahl-ul-bayt (as). Mais certaines expressions dans divers hadiths prouvent que Souheyb faisait l'objet des reproches des Ahl-Ul-bayt (as) à cause de certains actes inconvenables de sa part.[6] Il est mort au mois de Chawal de l'an 38 de l'hégire à l'âge de 70 ans. Et fut enterré au cimetière de Baki à Médine.[7]



[1]- Ousdou gaba fi marefati As'haba, ibn Athir, vol 2, page 418, Beyrouth, Darul fiqh 1409; le prophète et les compagnons, Mohammad Ali Alimi Damgani, vol 4, page 29 et 30, les Editions Basirati 1386 hégire solaire, Qom.

[2]- Al  istihyab fi marefati As'haba, Abou Oumar Youssouf ibn Abdou Barr, vol 2, page 728, Beyrouth, Darul Jeil, 1992.

[3]- id, vol 2, page 732

[4]- Al Tabakat Ul koubra de Mohammad ibn Sa'ad, vol 3, page 172; Darul koutoub al ilmiyya 1990

[5]- id, page 173

[6]- Behar Ul anouar, vol 22, page 142, Institut al Wafa, Beyrouth, 1404

[7]- Tabakat Ul koubra, vol 3, page 173; selon ses propos, il est décédé à 90 ans (Al Istihyab, vol 2, page 733)

Réponse détaillée
Cette question n'a pas une réponse détaillée.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire