Recherche avancée
visiter
11556
Date de mise à jour: 2011/09/06
Condensé de la question
comment consolider la recommandation des hadiths pour demander la longévité et le souhait de rencontrer Dieu qu’on lit dans la sourate Joumou’a ?
Question
Le rencontre de Dieu est l’un des signes de la foi (sourate Joumou’a), or nous demandons à Dieu de prolonger notre durée de vie. Ces deux choses ne semblent-elles pas contradictoires ? Comment concilier les deux ?
Résumé de la réponse

La longévité est une bénédiction divine et souhaiter la mort est un acte islamiquement inacceptable. Le prophète (ç) et les imams infaillibles ont interdit ce genre de souhait dans beaucoup de hadiths. Dans deux versets le coran met à l’épreuve les juifs qui prétendent être le peuple privilégiés de Dieu : « si (tel que vous le prétendez) le confort du jour du jugement n’est réservé qu’à vous (et non à tout le monde) souhaitez donc la mort si vous dites la vérité ». Avec ce raisonnement, le coran dévoile le mensonge des juifs qui n’accepteront jamais quitter ce monde. Le croyant nourrir l’espoir de rencontrer Dieu et accomplir des bonnes œuvres qui le rapprocheront davantage de leur seigneur. Et comme tout cela requiert du temps il doit implore Dieu de prolonger sa vie afin qu’il s’applique mieux. C’est pour cela qu’il est recommandé dans les hadiths de demander constamment la longévité dans la prière, sauf si l’âge de l’homme est un rampas pour Satan. Il y a juste deux situations les saints souhaitent que Dieu abrège leur vie : lorsque quelqu’un a bien accomplit sa mission et s’est défait de ses responsabilités, il peut implorer la mort s’il voit qu’il n’a plus d’opportunité et assez de force pour une autre mission. Il peut solliciter quitter ce monde s’il voit que continuer à y rester retarde la rencontre avec son seigneur. L’autre cas où quelqu’un peut désirer mourir est lorsqu’on souhaite mourir martyr pour la cause de Dieu. Souhaiter être martyr dans la voie de Dieu est l’expression de la plus haute perfection qu’on peut acquérir après des années d’adoration sincère et l’accomplissement de bonnes œuvres. (Le martyr est un souhait apprécié)

Réponse détaillée

La longévité est une bénédiction de Dieu selon l’islam, souhaiter la mort est inacceptable. Même lorsque le messager[1] et les imams infaillibles ont interdit ce genre de souhait dans beaucoup de hadiths. Le coran n’a ordonné ce souhait que dans deux versets des sourates Baqarah et Joumou’a au sujet des juifs. Et la raison de cet ordonnance se comprend lorsqu’on revoit les circonstances de la révélation de ces versets.

Le coran s’adresse au prophète (ç) dans la sourate Baqarah : « Dis (aux juifs) : si, comme vous le prétendez, le confort du jour du jugement n’est réservé qu’à vous (et non à tout le monde) souhaitez donc la mort si vous dites la vérité »[2] Il est aussi écrit dans la sourate Joumou’a : «ô juif ! Si vous croyez vraiment être les amis de Dieu (et non les autres gens), souhaitez donc la mort si vous dites la vérité »[3] Les juifs sont ceux à qui dieu s’adresse à travers le prophète (ç). Les juifs qui prétendent être le peuple élu de Dieu et les seuls privilégiés auprès de lui. Les juifs disent qu’ils sont la prunelle de l’humanité que le paradis a été créé rien que pour eux et que le feu de l’enfer ne leur est pas destiné. Ils sont les fils de Dieu et ses amis. Bref ils sont le seul peuple qui réunit tout ce qui est bien. Cette stupide complaisance apparait plusieurs fois dans les versets révélés sur les juifs : « Nous sommes les fils de Dieu et ses amis »[4], « Ils ont dit que seuls les juifs ou les chrétiens entreront au paradis ».[5] Et « le feu de l’enfer ne nous touchera que quelques jours seulement ».[6] Ces illusions trompeuses les poussaient à commettre des crimes et des exactions d’une part et attisaient encore l’orgueil en eux.

Le coran réagit fermement contre leur attitude : « Si tel que vous le prétendez le confort du jour du jugement n’est réservé qu’à vous (et non à tout le monde) souhaitez donc la mort si vous dites la vérité ».[7] N’aimerez-vous pas vous refugier sous l’ombre de la miséricorde divine et jouir exclusivement des providences infinies du paradis ? Un ami ne souhaite-t-il pas rencontré la personne qui l’aime. Les juifs cherchaient à decourager les muslmans avec les déclaratiuons du genre « le paradis et nous seulement », « nous ne passeront que quelques instants dans le feu de l’enfer »… Le coran les démasque parce qu’ils ne sont prêt à abandonner ce monde, preuve qu’ils racontent des mensonges. Si seulement un homme de foi sait que les bonnes choses l’attendent dans l’au-delà, quel intérêt a-t-il à s’accrocher au monde d’ici-bas et commettre des milliers d’atrocité avant de trépasser ?

Le coran ajoute dans d’autres passages : « Ils ne souhaiteront jamais mourir à cause des mauvaises choses qu’ils ont faites et Dieu connait les malfaiteurs »[8] Les juifs savent qu’ils ont un mauvais dossier taché d’abomination. Dieu aussi sait très bien ce qu’ils ont commis. Ils savent bien que c’est le châtiment et les supplices qui les attendent de l’autre côte et ils ne veulent pas affronter cela.

Dieu exprime ainsi leur amour exacerbé pour ce bas monde : «et certes tu les trouveras les plus attachés à la vie [d'ici-bas], pire en cela que les associateurs. Tel d'entre eux aimerait vivre mille ans. Mais une pareille longévité ne le sauvera pas du châtiment! Et Allah voit bien leurs actions. ».[9] L’avarice dans la thésaurisation des biens, la domination sur ce monde, le monopole ; ils sont même plus avares que les idolâtres qui normalement devaient les devancer dans la compilation des richesses en utilisant tous les moyens possibles.[10] C’est pour rassembler plus de biens qu’ils souhaitent vivre des milliers d’années, surtout qu’ils savent que le châtiment douloureux les attend après la mort. Ce discours s’adresse aux juifs racistes qui croient être les privilégiés et le peuple élu de Dieu. Le prophète (ç) a été désigné avec des preuves pertinentes pour leur enlever cette illusion et les démasquer aux yeux de tout le monde.

Par ailleurs, les croyants nourrissent l’espoir de rencontrer leur Dieu ou avoir un certain rapprochement. Et pour y arriver, il faut accomplir beaucoup de bonnes œuvres qui seront enregistrées dans le dossier de chacun. Et celui qui réunit le plus de bonnes œuvres mérite certainement le statut le plus élevé. Comme pour accomplir de bonnes œuvres il faut du temps, il est alors recommandé de demander la longévité. Le croyant doit permanemment implorer la longévité dans la soumission à Dieu le seigneur du monde. Car le seul moyen de se rapprocher de lui passe par la multiplication de bonnes œuvres pieuses et pour cela, il faut plus de délai ce qui revient à dire que l’islam déconseille le fait de souhaiter la mort, sauf si l’homme est prisonnier de Satan, comme le dit l’imam Sadjad (as) : «sa vie est l’incarnation de Satan dans sa nature ».[11] et si ses actes l’éloignent au jour le jour de la rencontre de Dieu. Il y a deux situations , les élus de Dieu souhaitent que leurs vies soit  abrégées:

1- celui qui durant sa vie ici bas a suffisamment épargné pour l’au-delà trouvera la vie ici bas comme une prison. Parce qu’il a bien accomplit son devoir, il a l’impression qu’il n’aura plus l’opportunité et la force de faire quelque chose d’autre. Et continuer à vivre ici bas retarde sa rencontre avec Dieu. Demander la mort à Dieu est un moyen de vouloir aller plus vite à sa rencontre. Tout comme un étudiant qui va à l’étranger pour étudier, suit bien les cours, travaille bien et obtient son diplôme. Il nourrit le désir de revenir au bercail car il a bien accompli son devoir. En d’autres termes, la mort est un souhait pour les élus de Dieu ? mais, s’efforcent-ils à réaliser ce vœu ou en même temps qu’ils souhaitent la mort et ils s’emploient à la combattre ? La vérité est qu’ils souhaitent la mort et ils la combattent aussi. (Excepté les deux cas que nous évoquerons). La réponse est simple : leur exemple est semblable à celui de l’étudiant. Aussi longtemps que l’étudiant qui est hors du pays dispose de temps pour apprendre davantage il va se débrouiller à ne pas quitter ce lieu prématurément même comme il nourrit ce désir. A moins qu’il réalise qu’il n’a plus rien à faire là-bas et qu’il a accomplit son devoir.

2- Le martyr : étant donné que le martyr pour la cause de Dieu est l’expression du plus haut niveau de la perfection humaine, mourir martyr est une expectative qui couronne des années d’adorations et de dévotion sincère. Le prophète (ç) dit : « Au dessus des bons actes de chacun se situent la soumission et la bonté, sauf le martyr qui est bien au dessus de la soumission et la bonté ».[12]  Le martyr pour la cause de Dieu est un vœu apprécié. Mais dans les deux cas, me croyant n’a pas le droit de s’exposer à la mort et s’il tombe malade dans de telles circonstances, il doit trouver un moyen pour se soigner et retrouver la santé. S’il est au champ de bataille, il doit respecter les dispositions de sécurité pour préserver sa vie.[13]



[1]-Behar ul anouar vol 6, page 128

[2]- Sourate Baqarah: 94

[3]- Sourate Joumou’a: 6

[4]- Sourate Ma’ida : 18

[5]- Sourate Baqarah: 111

[6]- Sourate Baqarah: 80

[7]- Sourate Baqarah: 94

[8]- Sourate Baqarah: 95

[9]- Sourate Baqarah: 96

[10]- Tafsir Nemouneh, vol 1, page 356-357

[11]- Sahifa as Sadjadiya, page 93, vol 70, page 62

[12]- Koleiny de Kafi, vol 2, page 348, Behar ul anouar, vol 71, page 61

[13]- Introduction au coran, Mortadha Motahari, vol 17, page 64-81

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire