Recherche avancée
visiter
11492
Date de mise à jour: 2009/10/22
Condensé de la question
Pourquoi la polygamie est autorisée pour les hommes et pas pour les femmes?
Question
Pourquoi les hommes sont autorisés à épouser plusieurs femmes, mais il est haram (interdit) pour les femmes d'avoir plusieurs maris?
Résumé de la réponse

La polygamie avant l'avènement de l'Islam était chose courante et elle n'avait pas de limite et n'était soumise à aucune règle. L'Islam a offert un cadre à la polygamie pour les nécessités et les besoins de la vie quotidienne des êtres humains en lui fixant des règles et des conditions strictes. Les principes de l'Islam sont fondés sur les besoins réels de l'humanité et pour le bien de la société. Dans la société humaine, les réalités suivantes sont indéniables:

1-     Au cours de nombreux événements de la vie, les hommes sont plus exposés à la mort que les femmes et ils sont les principales victimes des guerres et d'autres évènements.

2-     La longévité de la survie de l'instinct sexuel des hommes est plus grande que les femmes.

3-     Lors de leurs menstruations (les règles) et durant une partie de leur grossesse, les femmes sont de facto privées de conjugalité sexuelle (relation sexuelle), alors que les hommes n'en sont pas privés.

4-     Il est des femmes qui pour de nombreuses raisons perdent leurs maris et s'il n'y avait pas de polygamie, elles devraient rester veuves ou sans époux pour le restant de leur vie.

Tous ses éléments perturbent l'équilibre entre les hommes et les femmes et pour la pérennité d'une société saine et la santé des personnes qui la composent, nous sommes contraints de choisir l'une des 3 solutions suivantes:

a)     Que les hommes se contentent d'une seule épouse et que les veuves restent sans mari jusqu'à la fin de leur vie en réprimant tous leurs besoins instinctifs et leurs sentiments intérieurs.

b)    Que les hommes se soumettent à la monogamie en ayant une seule épouse légitime tout en se choisissant des maîtresses ou en  entretenant des relations sexuelles illégitimes avec des femmes restées sans mari.

c)     Que ceux qui ont les moyens physiques, financiers et moraux d'épouser plusieurs femmes et qui ont le pouvoir traiter avec équité et égalité leurs épouses et leurs enfants soient autorisés à recourir à la polygamie.

 

Parmi ces trois solutions, l'Islam a opté pour la 3ème. Si l'Islam n'autorise pas la polygamie pour les femmes c'est parce que d'abord, la polygamie va à l'encontre de leurs, nature, tempérament et état d'esprit. Ensuite parce que autrement, l'hygiène et la santé d'une génération seront menacées. Enfin la filiation disparaîtra, ainsi de suite.

Réponse détaillée

Un examen des différents environnements avant l'avènement de l'Islam, nous permet de conclure que la polygamie était une pratique courante et son initiative n'appartient pas à la religion musulmane. L'Islam a, seulement, offert un cadre à la polygamie pour les nécessités et les besoins de la vie quotidienne des êtres humains en lui fixant des règles et des conditions strictes. Les principes de l'Islam sont fondés sur les besoins réels de l'humanité. Lorsque l'on prend en compte le bien de la société en mettant de côté les sentiments, l'on arrivera à comprendre la philosophie de la polygamie. On ne saurait nier le fait qu'au cours de nombreux événements de la vie, les hommes sont plus exposés à la mort que les femmes et qu'ils sont les principales victimes des guerres et d'autres évènements. On ne saurait non plus nier la longévité de la survie de l'instinct sexuel des hommes, par rapport à celle des femmes, car les femmes perdent cet instinct sexuel à un âge précis, ce qui n'est pas le cas des hommes. En outre, pendant leurs menstruations (les règles) et durant une partie de leur grossesse, les femmes sont de facto privées de conjugalité sexuelle (relation sexuelle), alors que les hommes n'en sont pas privés. Abstraction faite de tout ce que nous venons de dire, nous rencontrons des femmes qui pour de nombreuses raisons perdent leurs maris et s'il n'y avait pas de polygamie, elles devraient rester veuves ou sans époux pour le restant de leur vie.

En tenant compte de toutes ses réalités (qui perturbent l'équilibre entre les hommes et les femmes), nous sommes contraints de choisir l'une des 3 solutions suivantes:

a) Que les hommes se contentent d'une seule épouse et que les veuves restent sans mari jusqu'à la fin de leur vie en réprimant tous leurs besoins instinctifs et leurs sentiments intérieurs.

b) Que les hommes se soumettent à la monogamie en ayant une seule épouse légitime tout en se choisissant des maîtresses ou en entretenant des relations sexuelles illégitimes avec des femmes restées sans mari.

c) Que ceux qui ont les moyens physiques, financiers et moraux d'épouser plusieurs femmes et qui ont le pouvoir traiter avec équité et égalité leurs épouses et leurs enfants soient autorisés à recourir à la polygamie.

Or, si nous choisissons la première solution, nous devons, outre les problèmes qui surviennent au niveau de la société, combattre notre nature, notre instinct et nos besoins moraux et physiques. De plus, nous devons fermer les yeux sur les sentiments affectifs des femmes. Mais dans ce combat, il n'y a point de victoire. Et à supposer que ce plan réussisse, comment pourrait-on alors négliger ses aspects inhumains?

Dans l'urgence, la polygamie ne devrait pas être examinée uniquement par rapport à la vision de la première épouse, mais de la vision de la deuxième et par rapport aux intérêts et aux nécessités de la société. Ceux qui en polygamie, évoquent les problèmes de la première épouse, regardent un seul angle d'un problème à trois angles, car la polygamie doit être examinée à la fois sous l'angle de l'époux, celui de la vision de la première femme, mais aussi celui de la vision de la deuxième femme. C'est seulement ensuite que nous pourrons juger le problème en tenant compte des intérêts de l'ensemble.

Mais si l'on choisissait, la deuxième solution, alors nous devrions officiellement reconnaître la prostitution. De plus les femmes qui seraient dans ce cas exploitées sur le plan sexuel en tant que maîtresses des hommes, n'auraient aucune garantie d'un avenir clair. Et leur personnalité serait bafouée et ignorée. Un être humain intelligent et averti ne saurait cautionner une telle situation.

Par conséquent, il nous restera la 3ème solution qui est en mesure à la fois de répondre aux besoins instinctifs et sentimentaux des femmes et de les épargner des conséquences néfastes de la prostitution et d'une vie sans avenir. Par ailleurs, la société évitera de s'enliser dans le bourbier des péchés.[1]

Le secret de l'absence ou de la diminution de l'affection et des sentiments dans les sociétés occidentales et le besoin des individus qui les composent à retrouver cette affection dans l'adoption d'un animal domestique, réside exactement dans ce qui vient d'être évoqué plus haut et non dans l'expression de leur affection humaine. Ceux qui ont pris l'humanité pour cible et qui massacrent les innocents et les opprimés avec les méthodes les plus inhumaines afin de faire main basse sur leurs ressources, comment pourraient-ils comprendre ce qu'est l'affection?

 

Mais pour répondre à la question de savoir pourquoi, la polygamie n'est pas autorisée pour les femmes, il faut dire:

1-     Qu'elle va à l'encontre de l'état d'esprit et du tempérament des femmes, car du point de vue psychologique, il existe une différence fondamentale entre la structure psychologique et les tendances affectives d'un homme et d'une femme. Les psychologues sont d'avis que les femmes sont de nature "monogames " et qu'elles sont naturellement contre la diversité en ce qui concerne les hommes. Elles souhaitent, ajoutent les psychologues, se chercher plutôt un refuge affectif et pratique chez les hommes et que s'il y a un "désir de diversité", il s'agit plutôt d'une maladie. Mais les hommes, précisent-ils, sont de nature pour la diversité et sont tournés vers plusieurs femmes à la fois. Vous n'êtes pas sans savoir que les principes et les instructions de l'Islam sont tous conformes avec le vrais besoins, la nature et les particularités des êtres humains.[2]

2-     Qu'autrement, l'hygiène et la santé des générations seront menacées.

3-     Que la poursuite de la filiation et sa distinction disparaîtra et dont une des conséquences néfastes sera la disparition des affections familiales ainsi que l'absence de tout désir pour procréer, puisque naturellement chaque personne aime et chérit son propre enfant et souhaite s'investir pour lui, ce qui n'est pas le cas lorsque la personne a des doutes sur sa filiation et qu'elle ne sait pas s'il s'agit vraiment de son enfant ou pas. S'il s'agit d'un enfant étranger, alors cette personne ne se sent d'aucun engagement moral et financier à son égard.[3]

 

Ce sont donc des arguments sur lesquels l'Islam se base pour autoriser la polygamie uniquement pour les hommes.



[1] Cf. Makarem Shirazi, "Interprétation modèle"; vol.3 p.256 à 260 / Morteza Motahari, "l'ensemble des œuvres" vol.19 p.357 à 361 / "Tafsir al-Mizan", vol.4 p.319.

[2]  Morteza Motahari, "l'ensemble des œuvres" vol.19 p.302.

[3] Pour en savoir plus: cf. Morteza Motahari, "Le droit de la femme en Islam" / Abdalah Djavadi Amoli, "La femme dans le miroir de la Beauté et de la Majesté" / Seyyed Mohammad Hossein Tabatabaï, "Tafsir al-Mizan", vol.4

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire