Recherche avancée
visiter
9012
Date de mise à jour: 2011/12/19
Condensé de la question
Est-ce les djinns et les anges sont venus au secours de l'imam Hossein (as) à Karbala? Pourquoi est-ce que l'imam n'a pas accepté cette aide ?
Question
1- J'ai entendu un savant dire : Qu'un certain nombre de djinns et d'anges étaient venus pour assister l'imam Hossein (as) à Karbala mais celui-ci n'a pas accepté leur aide. Est-ce vrai qu'avant que l'imam Hossein (as) parte au front ils étaient venus l'aider ? Quels sont les arguments et les preuves qui soutiennent cela ? 2 –Et si cela est avéré, je vous en prie dites-moi pourquoi l'imam Hossein (as) n'a pas accepté leur aide ?
Résumé de la réponse

Dans certaines sources de hadiths, on note les paroles et les propos des imams infaillibles qui expliquent clairement que l'assistance divine avait déployé les djinns et les anges pour venir aider l'imam Hossein (as). Certes l'assistance des anges, des djinns et bien d'autres moyens de la part de Dieu se sont aussi déployés sur les prophètes. Dieu dit au prophète (ç) dans le coran : " Souviens toi lorsque vous étiez tellement dans l'angoisse au front de guerre à Badr et que aviez demandé de l'aide à votre Dieu, et il accepté de vous aider en disant : moi je vous aider avec mille anges qui descendront successivement. Voici certaines raisons pour lesquelles l'imam Hossein (as) n'avait pas accepté cette aide : la reforme de la communauté du prophète (ç) ne pouvait se faire que par le martyr dans les conditions troublantes de l'époque, le désir d'aller rencontrer Dieu, le fait que le martyr était plus prioritaire pour l'imam, la martyr pour l'imam était un signe d'honneur et la meilleure des morts qui consiste à donner sa vie de manière naturelle en accomplissant le devoir de Dieu.

Réponse détaillée

La descente de l'aide divine pour assister l'imam Hossein (as)

Il est écrit dans certaines sources de hadiths que l'aide divine à travers les anges et les djinns était descendu pour l'imam Hossein (as) par exemple, Sheikh Moufid à travers une chaîne de transmission qui se relie à lui et puis l'imam Sadiq (as) rapporte : " Lorsque l'imam Hossein était parti de Médine, un groupe descendit pour lui proposer de l'aide, un autre groupe de musulmans et de chiites djinns étaient également venus lui proposer leur aide mais l'imam répondit aux djinns en ces termes : Que Dieu vous récompense je suis responsable de ce que je vais accomplir et le lieu et l'heure de mon assassinat sont déterminés. Les djinns dirent : Si ce n'était ton ordre, nous aurons tué tous tes ennemis. L'imam répondit : nous sommes plus capables que vous pour accomplir cela. Mais nous ne le faisons pas afin que ceux qui s'égarent le fassent en connaissance de cause et que ceux qui suivent le droit chemin le font également en connaissance de cause."[1]  L'imam Sadiq (as) dit également : " J'ai entendu mon père dire: lorsque l'imam Hossein avait fait face à Oumar ibn Sa'ad et que la guerre avait été engagée, Dieu avait fait descendre son assistance de manière à ce qu'une ombre couvre l'imam Hossein (as). C'est à ce moment que l'imam Hossein (as) s'est retrouvé face à un choix qui consistait à triompher de ses ennemis ou à choisir de venir rencontrer son Dieu, là l'imam a choisit d'aller à la rencontre de son Dieu."[2]

Il est également relaté dans les traditions que les anges étaient venus au secours de l'imam Hossein (as). Dans un premier temps, il ne leurs avait pas été permis de combattre. Mais ils ont refait surface une deuxième fois, mais l'imam Hossein (as) était déjà assassiné. On a également ce hadith de l'imam Sadiq : " Quatre milles anges sont descendus pour combattre aux cotés de l'imam Hossein (as) mais, on ne leur a pas permis d'entrer en combat. Ils ont demandé la permission pour une seconde fois et ils sont descendus, c'est à ce moment que l'imam Hossein (as) avait été tué…[3]

En résumé, ce fait existe dans les hadiths et c'est réel. Aucun savant et spécialiste en religion ne le nie. Car cela n'est pas contradictoire avec les enseignements islamiques on note dans les sources islamiques que les anges et les djinns sont venus au des prophètes et cela de la part de Dieu. Dieu dit au prophète dans le coran : " Souviens- toi lorsque vous étiez tellement angoissé au front à Badr et vous avez imploré l'aide secours de votre seigneur et qu'il accepta : Je vous aiderai avec mille anges qui descendront successivement.[4] On remarque également que les musulmans lors de la guerre d'Ahzab avaient reçu de l'aide. De même dans certains cas, il y a eu de l'aide de la part des anges et des djinns. De même il ya de l'aide de la part des anges et des djinns qui ne se réalisaient pas pour des raisons cachant une issue plus meilleure.

Pourquoi est-ce que l'imam Hossein (as) n'a pas accepté l'aide des djinns et des anges?

On peut dire en guise de réponse : C'est peut être pour les raisons suivantes que l'imam Hossein n'avait pas accepté cette aide :

 1- La situation politique orchestrée à cette époque par Mouawiya et son fils Yazid prétendaient agir au nom de la religion alors que cela étaient contraire aux principes religieux, on ne pouvait pas distinguer le vrai du faux. Le seul moyen pour rétablir et restaurer la religion de Dieu passait par le martyr de l'imam Hossein (as), ses enfants, et ses compagnons.[5]

2- Ce qui ressort des traditions et qui a été évoqué est que l'imam Hossein trouvait plus prioritaire le désir de tomber martyr afin que ce qu'il poursuivait se réalise à savoir la reforme de la communauté du prophète (ç).[6]

3- L'imam Hossein (as) trouvait le martyr plus beau et honorable, le meilleur moyen de mourir; cela ressort dans les allocutions qu'il a fait à la Mecque au moment où il s'apprêtait à prendre la route de l'Irak : " La parure de la mort est pour l'enfant d'Adam comme le collier qu'on met autour du cou de la vierge.[7] C'est-à-dire la mort n'est pas une calamité ni quelque chose qu'on impose c'est plutôt un collier et une parure. Car l'homme porte ce collier dans la voie de Dieu. Mourir pour la cause de la religion était plus agréable pour l'imam Hossein (as).[8] Le martyr n'est pas un handicap pour qu'on demande de l'aide aux anges il plutôt une marque de perfection. C'est pour cette raison qu'on voit le prophète Abraham (as) qui considérant le martyr comme une marque de perfection, n'avait fait preuve d'aucune crainte concernant le fait de brûler dans le feu et pour cela, il n'a même pas pensé à demander l'aide de l'ange Gabriel. Même malgré le fait qu'il le fait qu'il était constamment en rappel de Dieu et l'invoquait.[9]

4- La rencontre de Dieu et des prophètes était encore plus importantes à l'imam Hossein et plus encore dans les conditions qui s'étaient présentées. Il mourait d'envie de rencontrer les siens. C'est ainsi qu'on lit dans la suite de ce discours : " La façon dont je brûle le désir de rencontrer les miens est pareille au désir que Yakoub (as) nourrissait de revoir Youssouf (as) "[10]

5- L'imam Hossein (as) ne voulait pas avoir recours au miracle et aux prodiges. Or on sait qu'il avait les capacités et les pouvoirs de faire usage des prodiges de Dieu pour venir à bout des ennemis. Ce qui fait qu'il n'avait besoin des anges et des djinns. Cela ne présentait pas dut out un problème s'il se servait des miracles et des prodiges avec ceux qui avait l'ordre d'agir en apparence. La valeur et le statut de l'imam Hossein (as) bien reconnu par les musulmans et par tous ceux qui aspirent à la justice et à la liberté, ne pouvait avoir un sens que s'il passait par les moyens ordinaires et naturels. Le fait que l'imam ait entrainé les Ahl-Ul-bayt (as) dans une guerre inégale et qu'ils ont été capturés et offensés ont fait en sorte que les gens se réveillent et que la révolte de l'imam Hossein (as) devienne éternelle. Est-ce que l'imam ne pouvait pas se passer du soulèvement et utiliser les miracles pour venir à bout de Yazid ?



[1]- Behar Ul anouar, Allamah Majelisi, vol 44, page 330, Institut al Wafa Beyrouth, Liban

[2]- Lâouf, Sayyed ibn Taous, page 141, traduction de Mir Abou Talibi, Sayyed Aboul Hassan, éditeur: Notre preuve, Qom, 1ère édition, 1380

[3]- Amali, Sheikh Sadouq, traduction de Kamrihi Mohammad Baqir, page 638, les éditions islamiyya, Téhéran  6ème édition, 1376. En effet, un hadith similaire existe dans Kafi du regretté Koleiny, Kafi, vol 1, page 283-284

[4] - Sourate Anfaal: 9

[5] - Une autre vision depuis le ciel de Karbala, Mohammad Taqi Misba Yazdi, page 44 à 66, les éditions de l'institut pour l'enseignement et la recherche de l'imam Khomeiny, 5ème impression, 1380.

[6]- Behar Ul anouar, vol 44, page 329

[7]- Behar Ul anouar, vol 44, page 366, Mohaddes Ardebili, Kashful Ghouma fi marefati Aimma, vol 2, page 29, les éditions Bani Hachim, Tabriz, 1381; Lâouf, page 110 et 111

[8] - Abdoullah Jawad Amoli, l'émergence de la raison à travers le soulèvement de l'imam Hossein, page 28 à 30, Centre d'édition Israa, 5ème édition 1387.

[9] - L'émergence de la raison à travers le soulèvement de l'imam Hossein, page 25

[10]- Bahar Ul anouar, vol 44, page 366, Kashful Ghouma fi marefati Aimma, vol 2, page 29, Lâouf, page 110 et 111

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire