Recherche avancée
visiter
6753
Date de mise à jour: 2008/04/21
Condensé de la question
Quelle est la nécessité d'avoir une théorie complète et élargie pour exprimer la pensée islamique ?
Question
Quelle est la nécessité d'avoir une théorie complète et élargie pour exprimer la pensée islamique ?
Résumé de la réponse

Les jurisconsultes et les savants religieux ont adopte, jusqu'à présent, une méthode partielle et rationnelle envers le trésor des connaissances islamiques, pleines d'éléments universels et conjoncturels. En raison de l'adoption d'une telle approche, les débats islamiques ont manqué d'une vision globale et structurée et les éléments de la structure de la pensée islamique se sont juxtaposés, sans aucune règle ni ordre structuré. " la théorie de la pensée structurée en islam" est une théorie censée apporter et présenter des systèmes islamiques dans divers domaines de l'économie, de la politique et etc.

Réponse détaillée

L'islam est la dernière des religions envoyées, pour guider et orienter jusqu'au jour du jugement dernier l'humanité.[1] Le fait que l'islam est la dernière des religions exige qu'elle soit la plus parfaite des religions envoyées et qu'elle comprenne tout ce qui relève de la révélation.[2]

Par ailleurs, cette religion fut apportée et révélée dans un temps et un lieu particulier, avec ses premiers interlocuteurs particuliers. Or, les éléments religieux ont été présentés, parfois, en fonction de la situation et des conditions, et cela doit être pris en compte, dans la tradition et surtout, dans les comportements des Immaculés (bénis soient-ils). Le trésor des connaissances islamiques est bondé des éléments universels et conjoncturels quo sont expliqués et exprimés; depuis l'avènement de la prophétie du Messager de Dieu (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), jusqu'à la grande occultation de l'imam du temps (que Dieu hâte sa venue).

Les jurisconsultes et les savants religieux ont eu, jusqu'à préseune approche partielle et rationnelle envers cet ensemble précieux et à chaque fois, ils ont tenté de trouver une réponse appropriée aux questions, en s'y référant. Cependant, le rapport entre ces éléments universels ainsi que leur rapport avec les éléments conjoncturels n'a été jamais pris en compte par cette méthode. Tout ce qui trouvait dans la religion, était conçu comme une affaire stable et une prescription immuable et il n'y avait aucune recherche sur les prescriptions, ni sur leurs origines.

Cette méthode a fait que les débats islamiques manquent d'une vision globale et structurée et les éléments de la structure de la pensée islamique se sont juxtaposés, sans aucune règle ni ordre structuré. Cette juxtaposition avait crée, quand même, un ordre, mais, il n'y avait jamais une prise par compte des rapports rationnels des éléments et les modalités de leur impact et leur influence mutuel, les uns sur les autres.

D'autre part, les modalités de l'apparition des éléments conjoncturels dans les textes islamiques ont été peu pris en compte ou tout ce qui était intridui dans la religion, était conçu une prescription constante et un élément universel. Et si dans certains cas, il y a eu des versets et des signes où l'impact de la situation était évident, ils l'ont considéré comme un élément conjoncturel duquel ils se sont départis, tout simplement, sans pour autant d'essayer d'y fournir une réponse ou d'en identifier l'origine et la racine.

C'est pour ces raisons que nous avons été incapables de présenter et d'apporter des systèmes islamiques dans divers domaines, comme l'économie, la politique et cette pour ces raisons que nous n'avons pas pu offrir et fournir une perspective claire de la philosophie politique de l'islam, de sa philosophie économique ou de l'école politique de l'islam, de son école économique et ainsi de suite.

Par ailleurs, les modalités de l'impact du temps et du lieu dans les éléments religieux , le rôle de la situation à cet effet ainsi que le rapport des éléments conjoncturels avec les éléments universels n'ont pas été définis, clairement. " La théorie de la pensée structurée en Islam" est, alors, une théorie pour apporter les éléments de réponse à ce genre des questions, selon la base des fondements que nous avons évoqué dans les débats précédents.[3]

Pour plus d'informations :

1-           Mahdi Hadavi Tehrani, " Velayat et religiosité" Institut culturel de Khaneh Kherad, Qom, deuxième édition, 2001.

2-           Mahdi Hadavi Tehrani, les fondements idéologiques d'Ijtihad, Institut culturel de Khaneh Kherad, Qom, première édition, 1998

3-           Mahdi Hadavi Tehrani, l'Ecole et le système économique de l'islam,   Institut culturel de Khaneh Kherad, Qom, première édition, 1999.



[1]  Le Martyr Motahai dit : La question de savoir si après le noble prophète de l’islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), un autre prophète viendra ou pas, ne se pose, absolument, pas pour un musulman. Car une telle vision contredit la foi et la croyance en la mission prophétique du très vénéré Mohammad( R.F : Le Martyr Motahari, le seau de la prophétie, p. 12).

[2] Il est relaté du vénéré imam Sadegh( béni soit-il) que : le licite du vénéré Mohammad restera licite jusqu’au jour du jugement dernier et l’illicite du vénéré Mohamad restera illicite jusqu’au jour du jugement dernier( R.F : Al-Kafi, t. I, p. 58, le hadith, p. 19)   

[3] RF: Index : L’Islam et la pensée structurée), question 17).

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire